Grève des Transports Meyer : à qui la faute ?

Depuis une semaine, les salariés des Transports Daniel Meyer sont en grève, ce qui bien sûr pénalise les usagers et complique la vie quotidienne des familles obligées de s’organiser pour le transport des jeunes au collège ou au lycée.

Mais à qui la faute ? Les salariés des Transports Daniel Meyer ne sont pas coutumiers de la grève : la dernière remonte à 13 ans ! Pour qu’ils en arrivent là, il a fallu les pousser dans leurs derniers retranchements. Ce qui est frappant dans la liste des revendications, c’est la place qu’occupent l’amélioration des conditions de travail et le respect des salariés et de la personne humaine : “arrêt des pressions incessantes envers les salariés”, “respect de la législation du travail”, “respect des instances représentatives”, “respect des salariés lors de leur convocation à un entretien”… cela fait beaucoup. Un membre de la direction a même été pris en flagrant délit de propos racistes à l’encontre d’un salarié gréviste. Et, dans un premier temps, la direction a refusé toute discussion. C’est sous la pression et en présence d’un médiateur, qu’elle s’est installée aujourd’hui à la table des négociations.

Les Transports Daniel Meyer bénéficient d’une position de monopole héritée de l’organisation des transports publics en Ile-de-France après guerre. En clair, ils sont chargés d’assurer une mission de service public sur une partie du territoire, sans aucune concurrence. Financés par les usagers et des fonds publics, le moins que l’on puisse attendre, c’est qu’ils offrent des conditions de travail dignes de ce nom : une condition indispensable pour assurer un service public de qualité.

 


7 commentaires

  1. Polo dit :

    Article complètement orienté et sans autres arguments que le tract outrancier de la CGT. Les négociations salariales ont lieu depuis plusieurs semaines sans qu’un accord n’ai été trouvé malgré des propositions de la direction. Cette grève n’est que la grève d’un délégué influent présent depuis des années et bien décidé à foutre le bordel.
    On parle de soit disant propos d’un directeur, mais on parle des propos de certains salariés à l’encontre de la direction ? Il y en a une belle liste aussi !
    La direction a proposé une réunion lundi dernier, mais les syndicats ont bloqué l’accès, rendant impossible la réunion de négociation >> donc ne pas dire qu’elle a refusé la négo. Et les revendications… on peut marque ce qu’on veut comme revendications, c’est totalement infondé.
    On peut demander aussi l’avis des conducteurs non grévistes, qui sont nombreux à ne pas être d’accord avec ces soit disant revendications.
    Les conditions sont quand même pas celles de l’usine, et les salaires non plus (plus élevés). Le métier de conducteur a ses difficultés (horaires, clientèle difficile) etc, mais si on ne veut pas faire ce métier, on peut aller chez Carrefoour où ils cherchent des caissiers pour la moitié du salaire de conducteur.
    Si vous voulez faire un article, soyez un peu objectif ! Ah mais non, j’oubliais, il ne s’agit ici que de propagande de gens pas du tout orientés ! Ridicule.

  2. lgp2008 dit :

    Merci pour votre commentaire pas orienté du tout et rempli d’objectivité. Ridicule dites vous ? Il se trouve que le sujet a été abordé au conseil d’agglomération du Val d’Orge ce soir. Tout le monde (tous bords politiques confondus) s’accordait à reconnaître que le dialogue social n’est pas le fort de la direction des Transports Daniel Meyer, qui systématiquement joue le pourrissement, et que les conditions de travail ne cessent de se dégrader. Votre argument sur le délégué influent qui cherche à foutre le bordel ne tient franchement pas la route. Comme si, dans les conditions de précarité et de difficultés économiques actuelles, un seul homme, fut-il influent, suffirait à mettre du personnel en grève aussi longtemps. Croyez-vous que l’on ne se mette en grève et que l’on perdre son salaire par plaisir ou à la légère ?

  3. Polo dit :

    Si le « conseil d’agglomération » en discute, voilà les salariés sauvés ! Hourra !
    En attendant, vous ne montrez aucune preuve de ce que vous avancez, vous dites même des choses parfaitement fausses (refus de la négociation, etc).
    Vous faites un article à charge, sous couvert d’une question à laquelle vous ne cherchez pas à répondre : « là faute à qui ? » à l’entreprise bien sur, vous l’avez décidé et ne rapportez que les propos de grévistes (convaincus ou influencés) sans chercher à les vérifier. D’ailleurs, vous ne réagissez qu’à une seule phrase de mon commentaire.
    Tant qu’à faire un article, essayez d’agir comme un journaliste, en utilisant le conditionnel et en vérifiant vos informations, pas en accusateur qui pense tout savoir.
    Non bien sur, vous êtes une organisation politique, et quel qu’en soit le bord, il aurait été mal vu de prendre une autre position.

    Ps: le « monopole » dont vous parlez est le même pour TOUS les transporteurs, pour qui les lignes sont un fond de commerce qui leur appartient encore ! Et cela ne représente qu’une partie de l’activité d’une entreprise qui transporte aussi des écoliers et des entreprises.

  4. lgp2008 dit :

    Que savez-vous ne nos vérifications ? Au demeurant, vous n’apportez vous même aucune preuve de ce que vous avancez. Quant au refus de négocier, persiste et signe. Bref, nous n’arriverons pas à nous entendre sur le sujet. Cet article vise simplement à alerter sur la propagande du transporteur vis-à-vis des usagers pour faire croire à ces derniers que ce sont les chauffeurs la source de tous leurs maux : la réalité n’est pas si simple. Quoiqu’il en soit, reconnaissez que pour un “accusateur qui pense tout savoir”, notre blog est suffisamment ouvert pour vous laisser vous exprimer. Ce blog est modéré uniquement pour éliminer les propos injurieux ou diffamatoires, mais ouvert au débat.

  5. Polo dit :

    Justement, je n’apporte aucune preuve car je n’accuse personne, je vous dis juste qu’il est facile de dire « untel a tenu tels ou tels propos », je peux vous en faire de même, mais en quoi cela va-t-il faire avancer le débat ?? En rien ! Mais quand on demande le respect, on se doit soi-même d’être respectueux, et ça marche dans les deux sens !
    Quant au refus de négocier, persiste et signe, moi aussi ! Nombreuses ont été les réunions avant la grève, et celle prévue lundi dernier par la direction uniquement rendue impossible par la décision des grévistes de bloquer le dépot.
    C’est en effet tout à votre honneur de laisser les gens s’exprimer, ce qui n’est pas le cas de certains « partis » qui parlent d’esclavage (savent-ils ce que ça veut dire ??).

  6. lgp2008 dit :

    Merci dans tous les cas pour l’intérêt que vous portez à notre blog

  7. sand9 dit :

    Bonsoir, juste une question. Polo ne serez-vous pas enfaite Daniel Meyer? Ou en tout cas une personne de la direction ou encore un actionnaire? Car comme j’ai pu le constater votre premier message et déconstruit et remplis de fautes d’orthographes ainsi que des fautes grammatical laissant penser qu’il s’agit d’un usager en colère ou d’une personne très jeune. Et au fils de vos commentaires vous arrivez à avoir un développement beaucoup plus construit et vous nous apportez des informations sur les réunions qui ont eu lieu et à venir comme si vous faites parti des acteurs principaux de la direction or au 1er commntaire vous ne savez rien.

Répondre

Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
romaindesforges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Municipales Trévoux 2008
| la marianeland
| Rognacpourtous