LE PLU de Longpont-sur-Orge arrêté

Jeudi 4 juillet, le conseil municipal de Longpont-sur-Orge a arrêté le projet de PLU qui devrait être soumis à enquête publique à la rentrée. Fidèle à son habitude, le chef de file du groupe LDEP (Longpont Démocratie et Patrimoine) a agité les peurs sur le bétonnage de la commune. Bertrand Desmarest, élu représentant du groupe LDEP dans le comité de pilotage qui a conçu le PLU, et Jean Jacquin, le représentant du groupe d’opposition Bien Vivre à Longpont, ont publiquement soutenu le projet de PLU et dénoncé les agissements démagogiques de LDEP  (voir le blog de Jean Jacquin).

Interpellé sur les soi-disantes contre-propositions qui auraient été rejetées par la majorité, Philippe Hamon a été incapable d’en citer une seule. Il a également reconnu qu’il n’était pas prêt à appliquer la loi Duflot : curieuse attitude pour un élu de la République.

Ce conseil municipal de Longpont s’est déroulé dans une ambiance tendue, sous protection policière, en raison de la démolition de la construction illégale mardi dernier. Sur ce sujet lire fichier pdf Article du Parisien du 5 juillet 2013

 


2 commentaires

  1. Fabre dit :

    Une implantation d’aire d’accueil des gens du voyage en plein milieu d’un quartier ! Quelle belle idée de génie ! Un vrai plus au niveau de l’architecture des maison anciennes du Mesnil et de ses abords. Pourquoi ne pas l’implanter derrière la basilique, cela ferait une aussi jolie carte postale.
    La grogne commence à monter dans tous les quartiers (Mesnil, Guiperreux…). Continuez ainsi, visiblement vous ne cherchez pas à être réélus.
    Bel exemple de concertation. Guiperreux n’en voulait pas, on déplace le problème vers le Mesnil. Peut-être que si l’on se fait entendre assez, on redéplacera le problème ailleurs. Merci encore !!!!

  2. lgp2008 dit :

    Bonjour,
    tout d’abord sachez que notre objectif est de faire valoir la spécificité de Longpont pour que nous ne soyons pas obligés d’avoir une aire d’accueil des gens du voyage. La 1ere étape est franchie : l’Agglomération du Val d’Orge, compétente dans l’aménagement des aires d’accueil, a accepté que Longpont soit exemptée. La délibération devrait être votée fin septembre. Reste à faire reconnaître cela par la Préfecture.
    En attendant, nous sommes obligés d’inscrire sur le PLU une aire d’accueil, sinon le PLU est automatiquement rejeté. Pourquoi à cet endroit ? Parce que toutes les autres localisations nous ont été refusées par la Préfecture.
    Reconnaissez qu’une aire d’accueil ne modifierait pas fondamentalement le paysage actuel, d’autant qu’il s’agit d’une aire longue durée (généralement les familles y séjournent au minimum 6 mois, il n’y a donc pas de va-et-vients incessants de caravanes, comme certains veulent le faire croire) et de 11 carvanes (soit 2 à 3 familles).
    Mais encore une fois, notre objectif, c’est qu’il n’y ait pas d’aire d’accueil et nous avons bon espoir de l’atteindre.

Répondre

Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
romaindesforges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Municipales Trévoux 2008
| la marianeland
| Rognacpourtous