Archives pour la catégorie Longpont

12 juin : Réunion publique de modification du POS, secteur des Folies

Mercredi 12 juin, à 20h 30, salle du conseil, aura lieu une réunion publique dans le cadre d’une procédure de modification du POS dans le secteur des Folies, un secteur urbanisable depuis 1999.

Il s’agit de la 3e modification du POS depuis le début du mandat. Pourquoi une telle modification, alors que la procédure du PLU (Plan local d’urbanisme) est en cours ? Réponse : pour respecter l’engagement triennal de constructions de logements sociaux imposé par l’État à la commune. La municipalité a choisi d’allonger la durée de la concertation sur le projet de PLU. Mais les délais pour la réalisation de l’engagement triennal, eux, courent toujours et le nombre de logements exigés devrait passer d’une soixantaine actuellement à environ 130. En effet, la loi Duflot impose 25 % de logements sociaux (contre 20 % auparavant) et ce, d’ici à 2025. 100 logements sont prévus sur le secteur des Folies, dont la moitié de social.

Jeudi 16 mai : Présentation publique du budget 2013

Présenter chaque année le budget voté par le conseil municipal au cours d’une réunion publique : c’était un engagement de campagne. Engagement à nouveau tenu : jeudi 16 mai à 20h 30, salle du conseil à la mairie, Delphine Antonetti présentera le budget 2013. En prime cette année, une rétrospective depuis 2008 pour montrer la maîtrise du budget sur plusieurs exercices.

Jean-Marc Ayrault demande aux préfets de dresser les listes du foncier public mobilisable

Maire Infos 8 avril 2013

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a appelé les préfets de région et de département à préparer les listes de terrains publics mobilisables pour la construction de logements sociaux, et à « engager sans délai » les consultations avec les collectivités locales à ce sujet, dans une circulaire datée du 2 avril, et mise en ligne vendredi dernier.

A la suite du vote de la loi Duflot (lire Maire Info du 19 décembre 2012), dont le but est de créer un véritable boom dans la construction de logements sociaux, « la mobilisation des terrains publics est très attendue par de nombreux élus locaux », rappelle le Premier ministre. L’un des volets les plus importants de cette loi doit permettre la cession aux collectivités à bas prix, voire gratuite, de terrains appartenant à l’Etat. La publication du décret d’application correspondant «doit intervenir prochainement », annonce Jean-Marc Ayrault.
Dès lors, le chef du gouvernement appelle « sans attendre » les préfets à « prendre toutes les dispositions utiles pour que les terrains concernés puissent être cédés au plus vite, dès publication du décret ». « Les premiers échanges avec les collectivités territoriales doivent être engagés sans délai, afin d’identifier les parcelles mobilisables et les opérations qu’elles seraient susceptibles d’y développer. »
Le Premier ministre insiste notamment sur la « préparation des listes de terrains » mobilisables, selon la procédure prévue par la loi Duflot : le préfet de région établit cette liste après avis, «dans un délai de deux mois », du comité régional de l’habitat, du maire de la commune concernée et du président de l’intercommunalité dont elle est membre.
« Les consultations des collectivités territoriales et des comités régionaux de l’habitat sont à prévoir en conséquence, dès le mois de mai », conclut Jean-Marc Ayrault.
Le programme de mobilisation du foncier public est l’un des instruments majeurs de la politique du logement du nouveau gouvernement, qui ambitionne de construire 500 000 logements par an, dont 150 000 logements sociaux, un chiffre jamais dépassé depuis les années 70 (lire Maire Info du 2 avril).

Motion pour le maintien des dotations aux collectivités territoriales

Voici le texte de la motion votée à l’unanimité par le conseil municipal de Longpont-sur-Orge, lors de sa séance du 21 mars 2013.

Le 12 février  2013, dans  le cadre de  la  première réunion du  Comité des  finances locales    (CFL),  le   gouvernement  annonçait  une   réduction  supplémentaire   des dotations de  l’Etat  aux  collectivités territoriales,  deux  fois  plus forte  que  prévue sur 2014 et 2015, afin de faciliter, notamment, le financement du crédit d’ impôt pour  la compétitivité et l’emploi.

Si cette baisse particulièrement significative des dotations de l’Etat  devait être confirmée, elle représenterait d’ici 2 ans une réduction de 3,5 milliards d’euros dans les concours de l’Etat  à l’horizon  2015, soit l’équivalent de  1,25% de l’ ensemble de la dépense locale et  la baisse cumulée sur la période 2013-2015 s’élèverait donc au total à 4,5 milliards d’euros. Pour la commune de  Longpont-sur-Orge, cela représenterait une perte de 460 000 euros.

Si nous sommes  parfaitement conscients de  la nécessité de  réduire  le déficit public et  l’endettement, d’autres  moyens  existent  que  ce  recul  historique  des  dotations. Surtout, cette ponction pourrait avoir l’effet inverse que celui escompté :à savoir une baisse de  l’activité, donc une  réduction des rentrées  fiscales, avec un creusement des déficits à la clé. En effet  les collectivités territoriales représentent plus de  70% de l’effort d’investissement de la Nation. À ce  titre, elles jouent un rôle essentiel pour les économies  locales  (équipements sportifs et culturels, habitat, projets de développement économique, zones d’activités, transports, etc.) et donc pour l’emploi.

Par ailleurs, les collectivités territoriales contribuent largement à amortir  les effets de la crise sur les ménages et dans les territoires. Toute réduction des dotations aura  un effet  négatif  sur le service public proposé à la population. Cette politique  est d’autant plus incompréhensible que le gouvernement souhaite  renforcer la décentralisation et réclame des efforts supplémentaires aux communes avec notamment la réforme des rythmes scolaires.

Nous dénoncions déjà cette politique sous le précédent gouvernement. C’est donc avec la même exigence que  nous nous adressons au gouvernement d’aujourd’hui. Nous demandons doncexpressément que  soit préservée la capacité d’action des collectivités territoriales  qui assurent au quotidien leur mission de service public, tout en participant au développement  économique, à la création d’activités et d’emplois dans les territoires.

PLU de Longpont-sur-Orge : l’heure est à la concertation

 

Le 19 janvier dernier, le projet de PLU de Longpont-sur-Orge était présenté en réunion publique. Depuis la concertation publique est ouverte. La municipalité souhaite établir le dialogue pour parvenir à un projet qui recueille le plus large consensus. Retrouvez  la fichier pdf LETTRE_DU_MAIRE_2013-03 distribuée dans les boîtes aux lettres de Longpont.

Les masques tombent

Comment le groupe Longpont Démocratie et Patrimoine (LDP) peut-il partir en guerre contre le projet de PLU à l’élaboration duquel il a participé ? Lors du conseil municipal du 21 février dernier, les masques sont tombés. Les deux représentants des groupes d’opposition au sein du comité de pilotage chargé d’élaborer le PLU, Bertrand Démarest pour LDP et Jean Jacquin pour Bien Vivre à Longpont, ont publiquement affirmé que leurs remarques ont été prises en compte et soutenu le projet.

Surprise : Philippe Hamon a prétendu qu’aucun document ne lui avait été transmis. Démenti immédiat de Bertrand Desmarets qui a indiqué que, tout au long de la procédure d’élaboration du projet, il avait présenté les documents de travail aux élus de son groupe, parfois en présence d’autres personnes ne faisant pas partie du conseil municipal.

De deux choses l’une : ou Philippe Hamon ment pour faire une exploitation politicienne du PLU, ou il accepte que l’un des membres de son groupe ne lui montre pas des documents concernant l’un des dossiers les plus importants de la commune. Dans les deux cas, c’est assez inquiétant pour quelqu’un qui aspire depuis si longtemps à devenir maire.

 

Un CP à l’école Jean Ferrat de Longpont-sur-Orge

Le conseil municipal du 22 novembre dernier a approuvé à l’unanimité la demande du conseil d’école d’ouvrir un cours préparatoire à l’école Jean Ferrat. Dans l’attente de la construction de la partie élémentaire du groupe scolaire, cette création de classe permettra aux enfants du quartier de bénéficier d’une année supplémentaire de scolarisation à proximité. Cette ouverture devrait également décharger les classes de l’école de Lormoy. La balle est maintenant dans le camp de l’inspection académique qui doit décider en dernier ressort, mais dont la représentante avait voté favorablement en conseil d’école.

Conseil municipal de Longpont-sur-Orge le 22 novembre

Jeudi 22 novembre, le conseil municipal de Longpont-sur-Orge se réunit à 20h 30, salle du conseil. L’ordre du jour est disponible sur le site de la mairie. La séance est bien sûr publique.

La Grange aux Dîmes de Longpont ravagée par un incendie

La Grange aux Dîmes de Longpont ravagée par un incendie dans Actualités photo1-300x225photo-300x225 Delphine Antonetti dans Delphine Antonetti

Dans la nuit de vendredi à samedi derniers, un incendie a ravagé la toiture de la Grange aux Dîmes. Les pompiers sont arrivés très rapidement et on maîtrisé l’incendie avant qu’il ne se propage à tout le bâtiment. Mais les dégâts sont considérables. La charpente datant du XVIIIe siècle est notamment très endommagée. La commune a porté plainte et une enquête est ouverte. Les rumeurs vont bon train, dont certaines assez fantaisistes. A l’heure actuelle, il est impossible aujourd’hui de savoir comment ce bâtiment, vestige du prieuré clunisien qui existait autrefois à Longpont, s’est enflammé. Samedi dernier, à l’occasion de l’inauguration de la plaque du site clunisien sur la basilique, Delphine Antonetti, maire de Longpont-sur-Orge, a manifesté sa détermination à rénover la Grange aux Dîmes et réaffirmé le projet culturel de la municipalité pour animer le centre ville. En témoigne le succès des 2e Médiévales de Longpont, qui se sont tenues ce week-end malgré le dramatique incendie.

Monde en Marge Monde en Marche : l’insertion au quotidien

Avec 3 % de logements sociaux, notre commune est très loin de remplir les obligations légales qui fixent à 20 % le taux de logements sociaux. À l’heure où la précarité augmente et où le logement est un véritable problème en particulier pour les jeunes, souvent obligés de rester chez leurs parents, il devient essentiel de construire des logements sociaux. La politique de la municipalité va dans ce sens. Elle s’appuie sur des bailleurs sociaux et notamment sur Monde en Marge Monde en Marche,  qui propose des logements aidés. En juin dernier, la Fondation Abbé Pierre a tourné une film sur cette association longipontaine.  Image de prévisualisation YouTube

 

12345...8

Nantes Démocrate 2008 |
saharalibre75 |
romaindesforges |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Municipales Trévoux 2008
| la marianeland
| Rognacpourtous